Connexion
Vive les chiens !
Chien au hasard !
barzoi
Produits vedettes
Qui est en ligne ?
50 utilisateur(s) en ligne (dont 6 sur Articles)

Membre(s): 1
Invité(s): 49

sylou83, plus...
Les chats ...
Chats et Félins
  Rechercher sur le site : Recherche avancée
Vous aimez aussi les chats ? Visitez Vive les Félins !
Santé - Alimentation > Les problèmes de Prostate chez le chien
Les problèmes de Prostate chez le chien
Publié par Anonyme le 15/11/2006 (51855 lus)
Certains chiens (type Alpha) résistent difficilement à la montée de la testostérone lorsqu'une chienne en chaleur est à proximité. Mais ce qui est bon pour le mâle « en rut » ne l’est pas forcément pour sa prostate !

Un chien est en grande partie guidé par son instinct et par ses hormones.
Ceci est notamment vérifié dans son comportement sexuel : un chien a une activité sexuelle en rapport avec une stimulation extérieure (présence de chienne en chaleurs). Eloigné des sources de stimulation sexuelle, tout intérêt reproducteur a disparu. Seulement, cela ne se passe pas de la même façon pour tous les chiens. Ceux qui sont stimulés quotidiennement (stimulation sexuelle sur un jouet ou une peluche par exemple) sont d’autant plus concernés car la prostate est continuellement en activité.

L'hypertrophie bénigne de la prostate, malgré son nom, n'est pas une maladie à prendre à la légère. En effet, la libération d'hormones mâles (la testostérone) entraîne une augmentation trop importante du volume de la prostate avec pour conséquences :
- Une inflammation de la prostate.
- Des difficultés pour le chien à faire ses selles. Il souffre de constipation chronique avec des conséquences au niveau du côlon, du rectum ou de l'anus.
- Une pression permanente de la prostate sur l'uretère qui entraîne des cystites.
- Un risque accru d'infections de la prostate (abcès) du fait de son hypertrophie.
- Une douleur constante dans le bassin qui oblige le chien à essayer de trouver diverses positions les unes moins confortables que les autres, ou qui le contraint à rester la plupart du temps couché ou immobile.

Une prostate gonflée n’est pas toujours douloureuse mais pour certains chiens cela peut être un problème toute leur vie. Le vétérinaire peut vous proposer un traitement mais dans la plupart des cas mieux vaut enlever la prostate ; ou castrer l’animal, ce qui entraîne une diminution de 70% de la taille de la prostate.
Une échographie ou un toucher rectal confirmera le diagnostic et un traitement aux antibiotiques sera donné au chien dans un premier temps, traitement à administrer après que le chien ait uriné afin que le produit ne soit pas éliminé dans l’urine. La traitement peut suffire à rétablir l'état du chien, mais le problème reviendra au prochaines stimulations sexuelles (l’état du chien est à surveiller de près).

Vous pouvez aussi aider votre chien dans sa douleur…il faudra limiter la longueur des promenades mais augmenter leur fréquence ! Car l’urine qui stagne dans la vessie peut entraîner un risque d’infection urinaire. Il faut faire uriner le chien le plus souvent possible. Si le chien à du mal à déféquer, vous pouvez lui faire prescrire un laxatif.

Aucune intervention chirurgicale, aucune anesthésie et aucun médicament ne sont totalement sans risques. Aussi, si vous vous inquiétez de la dangerosité d'une telle opération, \'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire. Il saura vous renseigner et vous réconforter. Il vous expliquera toutes les étapes de l'intervention.
Dans tous les cas, en cas de doute, n'ayez pas honte d'en parler à votre vétérinaire, car l'inflammation de la prostate, ou prostatite, peut passer inaperçue car, par exemple, les symptômes sont les mêmes que ceux d'un chien qui aurait des problèmes articulaires aux hanches ! (douleur au toucher de l'arrière train, difficultés à se lever et à s'assoir, chien prostré et inactif...)...

Soyez attentif à votre chien, vous êtes sa seule parole devant un medecin.


Autres articles dans cette catégorie
La Piroplasmose
Gourmandises et friandises pour chien
Biscuits pour chien
La lutte contre les parasites
Une portée ? Oui, mais une portée réfléchie !
Oreilles de Porc
La vaccination, une prévention contre la maladie
Mutuelle - Assurance santé pour chien
Collier Anti Puces pour chien
Pipettes Anti-Puce
Produit Anti Puce
Les aliments dangereux pour vos animaux
Les problèmes de Prostate chez le chien
L’arthrose et ses solutions
Le souffle cardiaque
Les puces
La dysplasie de la hanche ou dysplasie coxo-fémorale
Les chaleurs, la saillie, la gestation et la mise bas

Les articles présentés concernent la plupart des races de chiens : Jack Russell, Yorkshire, Rottweiler, Labrador, Beagle, Berger Allemand, Bichon Maltais, Boxer, Bull Terrier, Spitz Allemand, Border Collie, Beauceron, Dalmatien, Caniche, Chihuahua, American Staffordshire Terrier, Bichon Frisé, Cavalier King Charles, Bouledogue Français, Bouvier Bernois, Berger Australien, Teckel, Carlin, Shih Tzu, Epagneul Breton, Pinscher Nain, Dogue Allemand, Cocker Anglais, Berger Belge, Golden Retriever, Husky, Coton de Tuléar, Bichon Bolonais, Griffon Belge, Dobermann, Dogue Argentin, Terre-Neuve, Braque Allemand, Mastiff, Bulldog Anglais, Cairn Terrier, Cane Corso, Berger Blanc Suisse, Chow-Chow, Dogo Canario, Basset Hound, Epagneul, Phalène, Papillon, Bichon Havanais, Griffon Nivernais, Bobtail, Dogue de Bordeaux, Saint-Bernard, Staffordshire Bull Terrier, Westie, Shar-Pei, Lévrier, Fox Terrier, Lhasa Apso, Schnauzer Nain, Setter Anglais, Akita Inu, Cocker Americain, Shetland, Bullmastiff, Boston Terrier, Samoyede, Braque Français, Matin de Naples, Amstaff ...

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation