chiens
 
 

Connexion
Vive les chiens !
Chien au hasard !
DSCN2168.JPG
Produits vedettes
Sondage
En plus des chiens, avez vous d'autres animaux ?
Oui
Non
Bientôt


  Rechercher sur le site : Recherche avancée
Vous aimez aussi les chats ? Visitez Vive les Félins !
Spitz Finlandais
Publié par Webmaster le 3/1/2006 (12103 lus)
Elevage de Spitz Finlandais : Elevage Spitz

Standard F.C.I. N°49 / 12.03.1999 / F (TRADUCTION : Adapté au nouveau texte par le Dr. J.-M. Paschoud.)

SPITZ FINLANDAIS (Suomenpystykorva)

ORIGINE : Finlande.
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 12.03.1999.
UTILISATION : Chien de chasse principalement pour gibier à plume en forêt, aussi aux petits nuisibles, au gibier d’eau et à l’élan. Passionné pour la chasse, assez indépendant. Il coopère cependant activement à la chasse en donnant de la voix.
CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 5 Chiens de type Spitz et de type primitif. Section 2 Chiens nordiques de chasse. Avec épreuve de travail uniquement pour les pays nordiques (Suède, Norvège, Finlande).
BREF APERCU HISTORIQUE : L’origine du Spitz finlandais est inconnue. Mais on sait que depuis des siècles des chiens du même type que le Spitz finlandais ont été employés partout dans le pays pour la chasse à tout venant. A l’origine, le but principal était de développer un chien qui donnait bien de la voix en présence de gibier à plume sur les arbres et qui était en même temps beau. Lorsque dans les années 1890 on commença à inscrire ces chiens au livre des origines, les sujets de type bien fixé et d’utilité déterminée se trouvaient principalement dans les régions orientales et septentrionales du pays. Le premier standard fut rédigé en 1892. La première exposition de la race eut lieu la même année et le premier concours pour chiens de chasse à plume eut lieu en 1897. Aujourd’hui, cette race est très répandue aussi bien en Finlande qu’en Suède. Elle a été développée à partir d’une réserve naturelle pure et représente un élément essentiel de la culture finlandaise. En 1979, le Spitz finlandais a été désigné comme « Chien national finlandais ».
ASPECT GENERAL : Un peu au-dessous d’une taille moyenne, pouvant presque être inscrit dans un carré, sec. Le Spitz finlandais est de constitution solide et de belle prestance.
PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du corps est égale à la hauteur au garrot. La hauteur de la poitrine est légèrement inférieure à la moitié de la hauteur au garrot. La longueur du museau se rapporte à celle du crâne comme 3 :4. Le crâne est légèrement plus large que long et sa hauteur correspond à sa largeur.
COMPORTEMENT / CARACTERE : Vif, vigoureux, courageux et déterminé. Il peut être un peu réservé envers des étrangers, mais il n’est jamais vicieux.
TETE REGION CRANIENNE : Crâne : Vu de dessus il a une forme ovoïde qui s’élargit graduellement en direction des oreilles et qui est la plus large entre les oreilles. Vu de face et de profil le crâne est légèrement bombé. Les lignes supérieures du crâne et du chanfrein sont presque parallèles. Le sillon frontal est très superficiel. Les arcades sourcilières et la protubérance occipitale sont peu visibles. Stop : Pas vraiment prononcé, l’angle entre le chanfrein et le crâne étant cependant nettement visible.
REGION FACIALE : Truffe : Plutôt petite, noire de jais. Museau : Etroit, sec, vu de dessus et de profil va en s’amenuisant régulièrement. Le chanfrein est droit. La mâchoire inférieure est nettement dessinée. Lèvres : Serrées, plutôt minces et bien ajustées. Bonne pigmentation. Mâchoires/dents : Les mâchoires sont fortes. Les dents sont bien développées et symétriques. Denture normale, articulé en ciseaux serré. Joues : Les arcades zygomatiques sont peu développées. Yeux : De grandeur moyenne, en forme d’amande, ils sont en position légèrement oblique et de préférence foncés. Leur expression est animée et éveillée. Oreilles : Attachées plutôt haut, toujours dressées. Elle sont plutôt de petite taille, pointues, très mobiles et couvertes d’un poil fin.
COU : Musclé ; à cause de l’épaisse crinière, il paraît être plutôt court chez les mâles ; il est de longueur moyenne chez les femelles. Gorge sans fanon.
CORPS : Garrot : Bien marqué, surtout chez les mâles. Dos : Assez court, droit et musclé. Rein : Court et musclé. Croupe : De longueur moyenne, bien développée et légèrement oblique. Poitrine : Profonde, descendant presque jusqu’aux coudes, pas très large. Les côtes sont légèrement cintrées. Le poitrail est nettement visible sans être vraiment large. Ligne du dessous : Légèrement relevée.
QUEUE : Dès l’attache elle est fermement recourbée vers l’avant et portée le long et à proximité du dos, l’extrémité versant vers le bas et légèrement vers l’arrière pour s’appuyer sur la région moyenne de la cuisse. Etirée, son extrémité atteint approximativement le jarret.
MEMBRES ANTERIEURS : Vue d’ensemble : Vus de face, droits et parallèles. L’ossature est d’un développement moyen. Le bras est un peu plus court que l’omoplate et l’avant-bras. Epaules : Fermes, très mobiles et relativement droites. Bras : Un peu plus court que l’omoplate. Fort et légèrement oblique. Coudes : Placés devant une ligne verticale virtuelle tirée depuis le point le plus élevé de l’omoplate. Ils sont dirigés droit vers l’arrière. Avant-bras : Assez fort, vertical. Métacarpe : De longueur moyenne, légèrement incliné. Pieds antérieurs : Pieds de chat arrondis. Les doigts sont serrés et bien cambrés. Les coussinets sont élastiques, toujours noirs ; leurs faces latérales sont couvertes d’un poil épais.
MEMBRES POSTERIEURS : Vue d’ensemble : Forts ; vus de derrière, droits et parallèles. Angulations moyennes. L’ossature est d’un développement moyen. La cuisse est légèrement plus longue que la jambe. Cuisse : De longueur moyenne, assez large avec une musculature bien développée. Grasset : Il pointe droit vers l’avant ; angulation moyenne. Jambe : Musclée. Jarret : Situé modérément bas, angulation moyenne. Métatarse : Assez court, fort, vertical. Pieds postérieurs : Un peu plus longs que les antérieurs, à part cela identiques. Les ergots doivent être éliminés.
ALLURES : Dégagées et faciles, avec enjambées étendues. Le chien passe aisément du trot au galop, qui est son allure la plus naturelle. Les membres se meuvent dans des plans parallèles. A la poursuite du gibier, le chien se précipite dans un galop rapide.
PEAU : Bien appliquée sur tout le corps, sans rides.
ROBE POIL : Assez long sur le corps, dressé ou mi-dressé, plus raide sur le cou et le dos. Sur la tête et les membres, sauf à la face postérieure de l’arrière-main, le poil est court et bien couché. Spécialement chez les mâles, le poil raide autour des épaules est sensiblement plus long et plus grossier. Aux « culottes » et à la queue le poil est long et épais. Le sous-poil est court, doux, épais et de couleur claire.
COULEUR : Sur le dos, le poil est rouge-brun ou d’un brun doré, de préférence brillant. Le poil est d’une nuance plus claire à l’intérieur des oreilles, sur les joues, à la gorge, à la poitrine, au ventre, à la face interne des membres, à la face postérieure de la cuisse et à la queue. Une rayure blanche sur le poitrail et de petites marques blanches sur les pieds sont admises.
TAILLE ET POIDS : Hauteur au garrot : Taille idéale pour les mâles : 47 cm, pour les femelles : 42 cm. Tolérance de ±3 cm. Poids : Pour les mâles : 12-13 kg, pour les femelles : 7-10 kg.
DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. • Tête lourde. • Museau grossier. • Mâchoire inférieure faible. • Oreilles qui pointent vers l’avant en un angle fermé ; oreilles déviées latéralement ou penchées l’une contre l’autre avec les pointes qui se touchent ; oreilles couchées vers l’arrière ; poil long à la face interne du pavillon de l’oreille. • Queue trop fortement ou trop faiblement recourbée. • Métacarpes trop élastiques. • Poil long, mou, trop court ou trop couché. • Poil de plusieurs nuances très différentes et nettement définies.
DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Truffe de couleur chair. • Prognathisme supérieur ou inférieur. • Oeil jaune ou hagard, oeil vairon. • Oreilles semi-dressées. • Queue cassée. • Poil ondulé ou frisé. • Couleurs nettement différentes de la couleur de base. • Larges marques blanches sur la poitrail et/ou en forme de « chaussettes ». • Chien nettement agressif envers les être humains.
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Autres articles dans cette catégorie
Akita Inu
Basenji
Berger Finnois de Laponie
Berger Islandais
Buhund Norvegien
Chien Corse ("Cursinu")
Chien d'Elan Norvegien Noir
Chien d'Ours de Carelie (Karjalankarhukoira)
Chien de Canaan
Chien du Groenland
Chien du Pharaon
Chien Finnois de Laponie
Chien Norvegien de Macareux
Chien Nu du Perou
Chien Nu Mexicain
Chien Thailandais a Crete Dorsale
Chow-Chow
Cirneco de l'Etna
Eurasier
Hokkaido
Husky
Jindo Coreen (Korea Jindo Dog)
Kai
Kishu
Laika de Sibérie Occidentale
Laika de Sibérie Orientale
Laika Russoeuropeen
Lapphund Suedois
Malamute de l'Alaska
Podenco Canario
Podenco d'Ibiza (Podenco Ibicenco)
Podengo
Samoyede
Shiba
Shikoku
Spitz Allemand
Spitz de Norrbotten
Spitz Finlandais
Spitz Italien
Spitz Japonais
Vallhund Suedois (Västgötaspets)
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation






















Autres informations sur les races de chiens :
- L'origine des groupes de races de chiens
- Chiens de chasse
A voir aussi : Races de chats