chiens
 
 

Connexion
Vive les chiens !
Chien au hasard !
eron border collie
Produits vedettes
Sondage
En plus des chiens, avez vous d'autres animaux ?
Oui
Non
Bientôt


  Rechercher sur le site : Recherche avancée
Vous aimez aussi les chats ? Visitez Vive les Félins !
Cane Corso
Publié par Webmaster le 13/12/2005 (56274 lus)
Le Cane Corso est un chien de garde, de défense, de police et de pistage. Le Cane Corso est un chien d'assez grand volume, solide et vigoureux tout en restant élégant.

Elevage de Cane Corso : Elevage Cane Corso

Standard F.C.I. N°343 / 12.03.1999 / F (TRADUCTION : Dr. A. Roncarati et collaborateurs.)

CANE CORSO (Chien de Cour Italien, Cane Corso Italiano)

ORIGINE : Italie.
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D'ORIGINE EN VIGUEUR : 12.03.1999.
UTILISATION : Chien de garde, de défense, de police et de pistage.
CLASSIFICATION F.C.I.: Groupe 2 Chiens de type Pinscher et Schnauzer, Molossoïdes et Chiens de montagne et de bouvier suisses. Section 2.1 Molossoïdes, type Mastiff. Sans épreuve de travail.
BREF APERÇU HISTORIQUE : Le Corso est le descendant direct de l'anc ien moloss e romain. Anciennement prés ent dans toute l'Italie, il s'est seulement maintenu dans les Pouilles et les régions limitrophes de cette province de l'Italie méridionale. Son nom dér ive du latin « cohors » qui signifie « protecteur, gardien des fermes ».
ASPECT GENERAL : C'est un chien d'assez grand volume, solide et vigoureux tout en restant élégant. Ses contours nets révèlent des muscles puissants.
PROPORTIONS IMPORTANTES : Il est quelque peu plus long que haut. La longueur de la tête atteint 36% de la hauteur au garrot.
COMPORTEMENT / CARACTERE : Gardien de la propr iété, de la famille et du bétail, on l'utilisait dans le passé pour surveiller le bétail et pour la chasse au gros gibier.
TETE : Large, typiquement molossoïde, avec une légère convergence des axes longitudinaux supérieurs du crâne et du chanfrein.
REGION CRANIENNE : Crâne : Large, sa largeur au niveau des arcades zygomatiques est égale ou dépasse sa longueur. Sa partie antérieure convexe s'aplatit passablement du front jus qu'à l'occiput. On distingue un sillon frontal médian. Stop : Marqué.
REGION FACIALE : Truffe : Noire et volumineuse avec de grandes narines bien ouvertes. Elle se situe sur le même plan que le chanfrein. Museau : Fort, carré, notablement plus court que le crâne, dans un rapport d'environ 1 à 2 ; la face antérieure du museau est plate ; ses faces latérales sont parallèles ; le museau est aussi large que long. De profil, le chanfrein est droit. Lèvres : Les lèvres supérieures, modérément pendantes, recouvrent la mâchoire inférieure de sorte que ce sont elles qui déterminent le profil inférieur du museau. Mâchoires/dents : Les mâchoires sont très larges et épaisses avec des branches mandibulaires courbes. La denture montre un léger prognathisme inférieur. L'articulé en pince est admis, mais pas recherché. Yeux : Ils sont de grandeur moyenne, affleurant légèrement, approchant de la forme ovale et placés de face. Les paupières sont bien appliquées sur le globe oculaire. L'iris est le plus foncé possible selon la couleur de la robe. Le regard est vif et attentif. Oreilles : Triangulaires, pendantes, larges à leur attache située très audessus des arcades zygomatiques. Elles sont souvent raccourcies en triangle équilatéral.
COU : Robuste, musclé, aussi long que la tête.
CORPS : Il est un peu plus long que la hauteur au garrot. Le corps est solidement construit, sans être trapu. Garrot : Prononcé, il est plus haut que la croupe. Dos : Droit, très musclé et ferme. Rein : Court et solide. Croupe : Longue et large, légèrement oblique. Poitrine : Thorax bien développé dans les trois dimensions. Il descend jusqu'à la hauteur du coude.
QUEUE : Attachée plutôt haut, très grosse à sa racine. On l'ampute à la quatr ième vertèbre. Quand le chien est en action, elle se relève, mais jamais à la verticale ni enroulée.
MEMBRES ANTERIEURS : Epaule : Longue, oblique, très musclée. Bras : Puissant. Avant-bras : Droit et très robuste. Carpe et métacarpe : Elastiques. Pied antérieur : Pied de chat.
MEMBRES POSTERIEURS : Cuisse : Longue, large ; la ligne postérieure de la cuisse est convexe. Jambe : Sèche, pas charnue. Jarret : Modérément angulé. Métatarse : Large, nerveux. Pied postérieur : Un peu moins compact que le pied antérieur.
ALLURES : Pas étendu, trot allongé ; l'allure préférée est le trot.
PEAU : Assez épaisse et plutôt bien plaquée sur les couches sousjacentes.
ROBE POIL : Court, br illant et très serré avec une couche de sous-poil mince.
COULEUR : Noir, gris-plomb, gris-ardoise, gris clair, fauve clair ; rougecerf, fauve foncé ; bringé (raies sur fond fauve ou gris de différentes nuances). Les sujets fauves et bringés ont au museau un masque noir ou gris, qui ne doit pas dépasser la ligne des yeux. On admet une petite tache blanche sur le poitrail, sur la pointe des pieds et sur le chanfrein.
TAILLE ET POIDS : Hauteur au garrot : Mâles de 64 à 68 cm, Femelles de 60 à 64 cm. Avec une tolérance de 2 cm en plus ou en moins. Poids : Mâles de 45 à 50 kg, Femelles de 40 à 45 kg.
DEFAUTS : Tout écar t par rappor t à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalis é en fonc tion de sa gravité.
DEFAUTS GRAVES : • Axes supérieurs du crâne et du chanfrein parallèles ou trop convergents ; convergence des faces latérales du museau. • Dépigmentation partielle de la truffe (taches de ladre): • Articulé en ciseaux ; prognathisme inférieur accentué. • Queue dressée verticalement ou en anneau. • Sujet, qui, au trot, va en permanence de l'amble. • Taille supérieure ou inférieure aux limites indiquées.
DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Divergence des axes crânio-faciaux. • Truffe totalement dépigmentée. • Chanfrein concave ou convexe (de mouton). • Prognathisme supérieur. • Dépigmentation partielle ou totale des paupières ; yeux vairons ; strabisme. • Anourie ou brachyourie (queue écourtée ou non). • Poil semi-long, ras, avec des franges. • Toutes les couleurs non prévues par le standard ; larges taches blanches.
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Autres articles dans cette catégorie
Affenpinscher
Berger d'Anatolie
Berger d'Asie Centrale
Berger du Caucase
Berger du Karst
Berger Yougoslave
Bouvier Bernois
Bouvier de l'Appenzell
Bouvier de l'Entlebuch
Boxer
Broholmer
Bulldog Anglais
Bullmastiff
Cane Corso
Chien de Castro Laboreiro
Chien de Montagne de l'Atlas
Chien Fila de Saint Miguel
Dobermann
Dogo Canario
Dogue Allemand
Dogue Argentin
Dogue de Bordeaux
Dogue de Majorque
Dogue du Tibet
Estrela
Fila brasileiro
Grand Bouvier Suisse
Grand Chien Japonais
Hovawart
Landseer
Leonberg
Mastiff
Matin de Naples
Matin des Pyrenees
Matin Espagnol
Montagne des Pyrenees
Pinscher Allemand
Pinscher Australien à poil ras
Pinscher Nain
Rafeiro de l'Alentejo
Rottweiler
Saint-Bernard
Schnauzer Geant
Schnauzer Moyen
Schnauzer Nain
Shar-Pei
Smous des Pays-Bas
Terre-Neuve
Terrier Noir Russe
Tosa
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation






















Autres informations sur les races de chiens :
- L'origine des groupes de races de chiens
- Chiens de chasse
A voir aussi : Races de chats