Remontons le temps, année 1960

Réponse Lancer une nouvelle discussion
07/11/2008, 09h23
[size=large]Pour vous faire sourire [/size]


Extrait d’un manuel scolaire catho, publié en 1960, destiné aux jeunes filles de bonne famille…

FAITES EN SORTE QUE LE SOUPER SOIT PRÊT

Préparez les choses à l’avance, le soir précédent s’il le faut, afin qu’un délicieux repas l’attende à son retour du travail. C’est une façon de lui faire savoir que vous avez pensé à lui et vous souciez de ses besoins. La plupart des hommes ont faim lorsqu ils rentrent à la maison et la perspective d’un bon repas (particulièrement leur plat favori) fait partie de la nécessaire chaleur d’un accueil.

SOYEZ PRÊTE

Prenez quinze minutes pour vous reposer afin d’être détendue lorsqu’il rentre. Retouchez votre maquillage, mettez un ruban dans vos cheveux et soyez fraîche et avenante. Il a passé la journée en compagnie de gens surchargés de soucis et de travail. Soyez enjouée et un peu plus intéressante que ces derniers. Sa dure journée a besoin d’être égayée et c’est un de vos devoirs de faire en sorte quelle le soit.

RANGEZ LE DÉSORDRE

Faites un dernier tour des principales pièces de la maison juste avant que votre mari ne rentre. Rassemblez les livres scolaires, les jouets, les papiers, etc. et passez ensuite un coup de chiffon à poussière sur les tables.

PENDANT LES MOIS LES PLUS FROIDS DE L’ANNÉE

Il vous faudra préparer et allumer un feu dans la cheminée, auprès duquel il puisse se détendre. Votre mari aura le sentiment d’avoir atteint un havre de repos et d’ordre et cela vous rendra également heureuse. En définitive veiller à son confort vous procurera une immense satisfaction personnelle.

RÉDUISEZ TOUS LES BRUITS AU MINIMUM

Au moment de son arrivée, éliminez tout bruit de machine à laver, séchoir à linge ou aspirateur. Essayez d’encourager les enfants à être calmes. Soyez heureuse de le voir. Accueillez-le avec un chaleureux sourire et montrez de la sincérité dans votre désir de lui plaire.

ÉCOUTEZ-LE

Il se peut que vous ayez une douzaine de choses importantes à lui dire, mais son arrivée à la maison n’est pas le moment opportun. Laissez-le parler d’abord, souvenez-vous que ses sujets de conversation sont plus importants que les vôtres. Faites en sorte que la soirée lui appartienne.

NE VOUS PLAIGNEZ JAMAIS S’IL RENTRE TARD À LA MAISON

Ou sort pour dîner ou pour aller dans d’autres lieux de divertissement sans vous. Au contraire, essayez de faire en sorte que votre foyer soit un havre de paix, d’ordre et de tranquillité où votre mari puisse détendre son corps et son esprit.

NE L’ACCUEILLEZ PAS AVEC VOS PLAINTES ET VOS PROBLÈMES

Ne vous plaignez pas s’il est en retard à la maison pour le souper ou même s’il reste dehors toute la nuit. Considérez cela comme mineur, comparé à ce qu’il a pu endurer pendant la journée. Installez-le confortablement. Proposez-lui de se détendre dans une chaise confortable ou daller s’étendre dans la chambre à coucher. Préparez-lui une boisson fraîche ou chaude. Arrangez l’oreiller et proposez-lui d’enlever ses chaussures. Parlez dune voix douce, apaisante et plaisante. Ne lui posez pas de questions sur ce qu’il a fait et ne remettez jamais en cause son jugement ou son intégrité. Souvenez-vous qu’il est le maître du foyer et qu’en tant que tel, il exercera toujours sa volonté avec justice et honnêteté.

LORSQU’IL A FINI DE SOUPER, DÉBARRASSEZ LA TABLE ET FAITES RAPIDEMENT LA VAISSELLE

Si votre mari se propose de vous aider, déclinez son offre car il risquerait de se sentir obligé de la répéter par la suite et après une longue journée de labeur, il na nul besoin de travail supplémentaire. Encouragez votre mari à se livrer à ses passe-temps favoris et à se consacrer à ses centres d’intérêt et montrez-vous intéressée sans toutefois donner l’impression d’empiéter sur son domaine. Si vous avez des petits passe-temps vous-même, faites en sorte de ne pas l’ennuyer en lui parlant, car les centres d’intérêts des femmes sont souvent assez insignifiants comparés à ceux des hommes.

À LA FIN DE LA SOIRÉE

Rangez la maison afin qu’elle soit prête pour le lendemain matin et pensez à préparer son petit-déjeuner à l’avance. Le petit-déjeuner de votre mari est essentiel sil doit faire face au monde extérieur de manière positive. Une fois que vous vous êtes tous les deux retirés dans la chambre à coucher, préparez-vous à vous mettre au lit aussi promptement que possible.

BIEN QUE L’HYGIÈNE FÉMININE

Soit d’une grande importance, votre mari fatigué ne saurait faire la queue devant la salle de bain, comme il aurait à la faire pour prendre son train. Cependant, assurez-vous d’être à votre meilleur avantage en allant vous coucher. Essayez d’avoir une apparence qui soit avenante sans être aguicheuse. Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s’endormir sur un tel spectacle.

EN CE QUI CONCERNE LES RELATIONS INTIMES AVEC VOTRE MARI

Il est important de vous rappeler vos vœux de mariage et en particulier votre obligation de lui obéir. S’il estime qu’il a besoin de dormir immédiatement, qu’il en soit ainsi. En toute chose, soyez guidée par les désirs de votre mari et ne faites en aucune façon pression sur lui pour provoquer ou stimuler une relation intime.

SI VOTRE MARI SUGGÈRE L’ACCOUPLEMENT

Acceptez alors avec humilité tout en gardant à l’esprit que le plaisir d’un homme est plus important que celui d’une femme, lorsqu’il atteint l’orgasme, un petit gémissement de votre part l’encouragera et sera tout à fait suffisant pour indiquer toute forme de plaisir que vous ayez pu avoir.

SI VOTRE MARI SUGGÈRE DES PRATIQUES MOINS COURANTES

Montrez-vous obéissante et résignée, mais indiquez votre éventuel manque d’enthousiasme en gardant le silence. Il est probable que votre mari s’endormira alors rapidement ; ajustez vos vêtements, rafraîchissez-vous et appliquez votre crème de nuit et vos produits de soin pour les cheveux.

VOUS POUVEZ ALORS REMONTER LE RÉVEIL

Afin d’être debout peu de temps avant lui le matin. Cela vous permettra de tenir sa tasse de thé du matin à sa disposition lorsqu’il se réveillera.



[size=large]Soyez heureuses de vivre en 2008 [/size]
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 09h51
Tu m'etonnes .....impressionnant ..à en avoir peur même ...



(et pourtant suis sure que pour certains / certaines ces comportements existent encore) y zont pas compris que nous avons évolué ...


Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 10h21


C'est quoi ces conneries ????

__________________
http://i79.servimg.com/u/f79/13/09/6...h/dsc00521.jpg[size=x-small]A Aline. Tu resteras toujours dans mon coeur.[/size]
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 10h58
J'aurais pas aimé vivre à cette époque !!
On a évolué heureusement. Ce manuel scolaire, c'était disons, avant-hier !! Ma mère l'a connu. Quand elle était à l'école, les filles avait des cours de couture, de cuisine.
C'est comme la ségrégation des noirs aux USA, c'était avant-hier aussi, et aujourd'hui, ils ont un président métisse !
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 11h18
Citation:
dinette a écrit :


C'est quoi ces conneries ????
Ne rigole pas Dinette, j'ai de vagues souvenirs de ce temps là.

Je me rappelle bien quand papa rentrait du travail, maman nous disait : " Ne faites pas trop de bruit, papa va rentrer" , et le repas était sur la table à son arrivée !

Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 11h41
Oui Babouche.... Elle n'est pas si loin cette époque...

Chez nous aussi, pas de bruit (papa faisait les 3/8)...

Les femmes étaients servantes, serviles, soumises...

Heureusement on a su évolué, tout en restant très respectueuses envers nos maris, tant qu'ils le sont avec nous...
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 11h57
vive mai 68
__________________
dreamer "tâches de son" mon filleul
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 12h02
BIEN OUI quelle horreur
nous on devait pas parler a table et ecouter les infos

ah mais en 1960 j'etais pas née
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 12h36
Citation:
coucounne a écrit :
ah mais en 1960 j'etais pas née
Mais tu es une vraie gamine !
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 13h00
mais que se passe-t-il ? tout le monde triche sur son âge ?
Bon puisque c'est comme ça, je vais me rajeunir de 20 ans ça me rappelera mes Catherinettes.. que je n'ai pas fêté car déjà mariée...
__________________
dreamer "tâches de son" mon filleul
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 14h24

oui ma Babouche Nanou a bien connu
mets la table
tiens toi droite
fais pas si fais pas ça
en plus dans un village où tout le monde connait tout le monde
un faux pas et
c'est pour cela qu'à 20 j'étais trés remontée
mêm mon père trés autoritaire
je l'ai mâté

mais il y avait aussi
le respect des autres ect......
alors même si mon papa est parti voilà déjà + de 30 ans
si j'avais qu'un mot à lui dire ça serait



[size=xx-large]MERCI[/size]


car sans doute l'éducation était stricte
mais je suis heureuse de ce que je suis devenue grâce à lui

nanou
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 14h41

MITSOU a écrit :
Citation:
coucounne a écrit :
ah mais en 1960 j'etais pas née
Mais tu es une vraie gamine ! [/quote]

[size=large]bien oui tu ne le savais pas encore !!!![/size]

Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 14h45
[quote]
babouche55 a écrit :
[size=large]Pour vous faire sourire [/size]

Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s’endormir sur un tel spectacle.




Ce soir, je mets des bigoudis quand mon mari sera endormi, je vous raconterai sa réaction de demain matin quand il se réveillera !! "
__________________
http://i79.servimg.com/u/f79/13/09/6...h/dsc00521.jpg[size=x-small]A Aline. Tu resteras toujours dans mon coeur.[/size]
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 14h54
Dinette, ajoute un panti et là je crois que tu dors dans la cabane au fond du jardin
__________________
dreamer "tâches de son" mon filleul
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 15h14
les années 60 n'étaient pas si terrible, c'est vrai, nos parents nous ont inculqué le respect d'autrui et certaines valeurs qui aujourd'hui ont presque disparu.
C'était l'époque des * yés yés * de l'insouciance * il y avait du travail pour tout le monde.
Chaque décénnie a eu son charme ... il n'y avait qu'à entendre le discours de nos grand parents ou parents < ah! c'était le bon temps > nos enfants et petits enfants diront la même chose en évoquant leur jeunesse.
Pour la mode, les filles je m'excuse, mais on revient aux années 60 voir avant.

__________________
http://uppix.net/7/b/f/3f0de10fac0aa...074686364c.jpg
parrain de Dreamer, Doggy, Tessy et Venus
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 15h27

oui Dinette tu nous raconteras
Harris tu sais moi j'ai eu cette chance d'écouter les histoires de mes grands parents
ma fille non
mais quand un jour le président avait fait un sondage pour les enfants je me souviens encore de la réponse de ma fill à cette question
les grands parents sont ils importants pour vous
ma fille a répondu NON
ça m'a fait mal
mais j'ai réalisé que nous étions loin de la famille
et mes parents sont morts jeunes
alors j'ai compris le manque de la famille
nous sommes du nord
nous habitions dans le sud
ils sont partsi trop tôt
alors évidemment j'ai compris sa réponse
alors profites bien de tes petits enfants
raconte leurs plein plein....
qu'ils aient des souvenirs plus tard
Babouche tu nous fais remonter dans le temps
avec ses joies et ses peines
mais c'est ça aussi la vie

nanou
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 18h24
je vais surement vous sidérer, mais moi j'ai connu ça...................au début des années 90 !
école de jeune fille, ultra catho, grosse bourgeoisie lyonnaise.......
c'est à peu près comme ça qu'on m'a enseigné les choses (bon, ok j'ai été virée pour absenteisme à 3 mois du bac, mais ça se comprend non ?)
en attendant, je serais curieuse de savoir de quel bouquin c'est tiré, parce que soit c'est n'importe quoi,soit j'étais vraiment dans une école ultra integriste !
pour ce que j'ai lu, tout est juste...................jusqu'aumoment de se mettre au lit
parce qu'il était absolument hors de question qu'on nous parle de chose comme ça (on en était pas à suggérer la chemise trouée devant, mais presque!)
par contre, je me rappelle très bien qu'on nous avait appris qu'une cuillèreà café de sperme renferme autant de calories qu'une bouteille d'orangina !!!!!!
__________________
[size=x-large]club des vilain(e)s[/size]

http://img853.imageshack.us/img853/2915/dsc01292w.jpg
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 18h47
j'ai tout lu... quand meme, ca fait peur...
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 20h00
Citation:
nanou2 a écrit :

par contre, je me rappelle très bien qu'on nous avait appris qu'une cuillèreà café de sperme renferme autant de calories qu'une bouteille d'orangina !!!!!!
On en apprend vraiment tous les jours, sur ce forum !!
__________________
http://i79.servimg.com/u/f79/13/09/6...h/dsc00521.jpg[size=x-small]A Aline. Tu resteras toujours dans mon coeur.[/size]
Réponse rapide à ce message
07/11/2008, 20h28
ben j'étais dans une école de jeune fille, alors ceci explique peut-être cela........
c'était peut-être leur maniere à eux de faire de la prévention !
__________________
[size=x-large]club des vilain(e)s[/size]

http://img853.imageshack.us/img853/2915/dsc01292w.jpg
Réponse rapide à ce message
Réponse Lancer une nouvelle discussion
Outils de la discussion Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Navigation rapide  :  


Vous aimez les chiens ?

Rejoindre la communauté

Rejoignez la communauté Vive les chiens ; échangez conseils et avis avec des milliers d'autres passionné(e)s !